MENU
INFORMATIONS
PARTENAIRES
artprice
 

Désiré François Laugée

Peinture : Le goûter des cueillettes d’oeillettes

Le goûter des cueillettes d’oeillettes
Le goûter des cueillettes d’oeillettes

Désiré François Laugée
Le goûter des cueillettes d’oeillettes


Technique : Huile
Support : Toile
Sujet : Vue champêtre de la Picardie
Localisation : Musee-d-Orsay-Paris
Date : 1859 - Lieu : Salon-de-Saint-Quentin

Le goûter des cueillettes d’oeillettes  par Désiré François Laugée

Le goûter des cueillettes d’oeillettes Desire Francois Laugee peintre poete peintres et sculpteurs

Le goûter des cueillettes d’oeillets : Peinture de Désiré François Laugée. Huile sur toile. Présenté au Salon de Saint-Quentin de 1859. Musée d’Orsay à Paris. On reconnaît bien la campagne picarde avec ses grands horizons et ses ciels pastels. On est proche de l’Ecole de Barbizon avec la quelle l’auteur était très liée sans pour autant en faire partie.
Dans le Feuilleton de la Presse du 7 juillet 1859, Paul de Saint-Victor commente ainsi ce tableau : « Le goûter de cueillettes d’œillets offre des qualités d’observation sagace et sincère. Une vieille femme et une jeune fille font, au pied d’une meule, leur repas frugal. Elles mangent lentement, longuement, avec ce recueillement animal particuliers aux appétits campagnards. Ce groupe si bien posé, se détache sur une plaine colorée d’une fine fleur de ton. »
Dans le Feuilleton de la Presse du 7 juillet 1859, Théophile Gautier commente ainsi ce tableau : « Assises auprès d’un tas d’oeillettes dressées en gerbes, au milieu d’un champ à demi dépouillé, une femme âgée et une jeune fille mangent, on pourrait presque dire broutent, avec la placidité animale ordinaires aux paysans, qui mettent tant de lenteur à prendre leur nourriture ; maigre est leur pitance ; un morceau de pain bis tout sec.
D’autres femmes, à divers plans, arrachent les tiges ; -- le paysage, dont la ligne horizontale n’est coupée que par quelques plantes encore debout, a une fermeté douce et une lumière tranquille en harmonie avec le caractère simple de cette petite scène rurale. – Au premier aspect, on dirait une toile de Monsieur Breton, tant Monsieur Laugée s’est assimilé la manière de son prototype. Mais, ne croyez à une imitation inférieure, Monsieur Laugée a autant de talent que Monsieur Breton ; il dessine même mieux, grâce aux études qu’il a faites pour l’histoire. – Seulement il a été vivement frappé, et il reproduit, involontairement sans doute, l’objet de son admiration. »

Retrouvez cette oeuvre sur Peintres et Sculpteurs.

Désiré François Laugée

[Haut de la page]
 
© Peintres-et-Sculpteurs.com - Paris-Brest.com - Désiré François Laugée