MENU
INFORMATIONS
PARTENAIRES
artprice
 

Désiré François Laugée

Peinture : Saint Louis servant les pauvres

Saint Louis servant les pauvres
Saint Louis servant les pauvres

Désiré François Laugée
Saint Louis servant les pauvres


Technique : Huile
Support : Toile
Sujet : Scène historique de Désiré François Laugée
Localisation : Saint-Pierre-du-Gros-Caillou
Date : 1867 - Lieu : Salon-des-Artistes-Francais

Saint Louis servant les pauvres par Désiré François Laugée

Le Roi Saint Louis servant les pauvres Desire Francois Laugee peintre poete peintres et sculpteurs

Saint Louis servant les pauvres : Peinture de Désiré François Laugée. Huile sur toile. Présentée au Salon de 1867. Dans Les Artistes Normands au Salon de 1867 au Champ de Mars à Paris, Alfred Dancel commente ainsi ce tableau : « Dans une salle basse du palais, dont les murs sont revêtus d’un lambris d’appui d’un ton jaune, qu’interrompt au fond une porte formée d’une draperie, sont rangées deux tables garnies de banc où les pauvres sont assis. Au milieu, saint Louis, vêtu de bleu semé de France, distribue la desserte de sa table, « le pot de l’aumône », comme on disait. Il prend des pains dans une corbeille que tient un clerc de la panneterie vêtu d’une robe carmélite. Deux jeunes garçons les reçoivent : l’un debout et de profil, vêtu d’une robe rosée ; l’autre agenouillé, et vêtu de vert. Les pauvres contemplent avec attendrissement le saint roi. L’un d’eux baise le bas de son manteau.
La lumière frappe la table de droite et laisse tout le reste de la composition dans une chaude demi-teinte, à la quelle le tapis rougeâtre répandu sur le carrelage donne un ton local un peu roux.
Comme d’habitude, les contours sont cernés, et les teintes rompues qui les remplissent, d’une grande fraîcheur de ton, s’harmonisent à merveille.
Peut-être ce tableau ne montre-t-il point dans sa coloration la même force que le précédent (Saint Elisabeth servant les pauvres), mais il témoigne chez M. F. Laugée, dans les détails de l’ameublement et du costume, un certain souci, non puéril, de la couleur historique. Il est une remarque cependant que nous devons faire. Tous les gens attablés au repas que leur sert le roi ont devant eux une écuelle à côté de laquelle gît une fourchette. Or ces pauvres, en s’en servant, se seraient montrés plus délicats que le roi lui-même, qui mangeait avec ses doigts comme tous ses contemporains et comme font encore les orientaux…….Tout ceci importe guère au tableau de M. Laugée, mais ces petits détails ont une valeur. »

Retrouvez cette oeuvre sur Desire Laugee.

Peintres et Sculpteurs

[Haut de la page]
 
© Peintres-et-Sculpteurs.com - Paris-Brest.com - Désiré François Laugée